Supply chain, préparer l’après covid-19



Tout le monde s’accorde à dire que l’évènement COVID-19 est une crise unique en son genre. En tant qu’experts de la supply chain nous avons voulu synthétiser les actions et outils à déployer pour gérer votre supply chain post covid-19.
Comment traiter l'activité - qu'elle soit à l’arrêt (pensez à la reprise…) au ralenti ou en expansion - dans cette situation inédite de confinement ?

Pourquoi préparer votre supply chain à l’après covid-19

L'objectif de notre article est :

  • Axer l'action de l'entreprise sur les éléments clés afin de concentrer l’énergie sur l'essentiel.
  • Définir des priorités pour éviter la dispersion et les déperditions

La période actuelle met en avant la complexité et met à rude épreuve nos organisations industrielles et de distribution. C’est le moment de comprendre que la Supply Chain prend tout son sens et n’est pas qu’un concept à la mode.

Dans les prochaines semaines vous devriez faire face à 2 types de situation en fonction de votre entreprise

  • Votre activité est fortement sollicitée car essentielle - vous êtes en ce moment dans l'action - vous avez probablement peu de temps pour vous poser mais vous pouvez sous-traiter la partie analytique dont nous parlerons par la suite 😉
  • Cas certainement plus courant : votre activité est au ralenti - voire même à l'arrêt. Il vous faut anticiper le déconfinement et mettre à profit cette période de ralentissement pour traiter certains sujets qui vous aideront à redémarrer dans de meilleures conditions - de façon pragmatique et organisée.

Ce sont les sujets que nous avons prévu de couvrir dans cette suite d’articles : préparer puis redémarrer l’activité de façon structurée en mettant sous contrôle votre Supply-Chain.

Comment préparer le redémarrage de la supply chain ?

Notre tout PREMIER conseil est nommez un capitaine du navire afin de coordonner les nombreuses actions qui pourraient être en contradiction les unes avec les autres. Il vous permettra de garder le cap et de garder la vue d’ensemble au moment des décisions.
Voici ce qu’on a souvent pu observer (caricature 🤔?) dans les organisations avant cette période de crise inédite (non exhaustif 😉) :

 Les fonctions de vente - commerce et marketing - drivées par le CA et parfois optimistes dans leurs prévisions, souhaitent maintenir au catalogue des moutons à 5 pattes pour se      garder l’opportunité de les vendre.

 Les fonctions de production, drivées par les coûts fixes et parfois désabusées, préfèrent produire des articles faciles à fabriquer, en grande quantité pour écraser les coûts.

 Les fonctions qualités, drivées par la conformité des produits et plutôt perfectionnistes, souhaitent respecter les spécifications à 100%, quel que soit le délai.

Les fonctions logistiques, drivées par les coûts de distribution et souvent débrouillardes, complètent les camions avec ce qu’elles peuvent, quitte à déshabiller Paul pour habiller Jacques.

Le fournisseur - lui - nous livre ce qu’il a réussi à produire.

Et finalement, le client surprend tout le monde avec une commande à laquelle personne ne s’attendait.
Vous l’aurez compris en ces temps de crises - l’importance de mobiliser les efforts, de se coordonner pour accomplir les mêmes priorités. Mais quelles sont ses priorités ?

Comment prioriser ses actions ?

La priorisation de vos actions doit être dictée par les besoins réels de vos clients. Pour cela il est primordial d’avoir une bonne visibilité de ce qu'ils veulent : Customer 1st !

Plutôt qu'une explication en 500 mots, nous vous proposons un schéma des actions à mettre en place avec vos clients :


  1. Analyser le carnet de commande en cours pour prioriser les appels aux clients
  2.  Appeler les clients de façon méthodique et revoir avec eux :
  • Quels produits, quels besoins, combien, et pour quand ?
  • Prioriser et hiérarchiser les besoins : criticité
  • Mettre à jour le carnet de commandes et le prévisionnel        

            3Transmettre le carnet de commande nettoyé et le prévisionnel




Prioriser ses action

Tous dans la même direction

Parler avec son Client l’appeler et collaborer avec eux - c’est le 1er maillon de la Supply-chain étendue.
 Par contre, n’envoyons pas nos commerciaux et ADV au casse-pipe ! Pour qu’ils puissent prendre des engagements sereins avec les clients, il est capital d’avoir une bonne vision des ressources internes. C’est ce que nous vous proposons de faire, avec méthode et pragmatisme !

1/ Analyser ses ressources internes - par où commencer ?

Dans le cadre du redémarrage de l’activité, il faudra trouver l’équilibre entre les besoins et demandes clients et la santé financière de l’entreprise.
C’est le moment de faire le point sur votre portefeuille produit et de le rationaliser.
 Pour ce faire, il faut connaître la contribution de chaque produit à l’entreprise, générateur de CA pour la trésorerie, de marge pour les investissements, ou de volumes pour l’amortissement des coûts.
Comment connaître la contribution de vos produits à la santé de votre entreprise ?

C’est le moment de sortir et de dépoussiérer notre ami Pareto !!!
C'est quoi Pareto ? La réponse ici

A cette étape, vous connaissez les besoins de vos clients et la contribution de vos produits à l’entreprise. En fonction de votre situation à la reprise et de vos objectifs, la combinaison de ces différents points de vue vous permettra d’établir les priorités claires pour votre entreprise.
Quelle que soit votre situation à la reprise, ne pas perdre d’énergie et de ressources à faire des choses inutiles et CONCENTRER LES EFFORTS sur ce qui aura été identifié comme important pour l’entreprise.

Un schéma pour résumer l'équilibre à atteindre :

2/ Analyser ses ressources internes - par où continuer ?

 Votre inventaire de stock bien sûr !!! Les conditions idéales pour le réaliser sont : la faible activité, la disponibilité du personnel et du temps (On ne parle pas là bien sûr des entreprises qui ont mis en place les inventaires tournants - Graal de la justesse des stocks …) Selon votre situation, il est possible que ces conditions soient réunies. Pourquoi ne pas vous y mettre ? Quoi qu’il en soit, la justesse de votre vision des niveaux de stock est un incontournable pour prendre vos engagements et les tenir.

 Et enfin, la situation actuelle a des répercussions sur les capacités à produire et à livrer (contraintes sanitaire, distanciation, télétravail, garde d’enfant etc…). Réévaluez vos ressources et vos capacités en prenant en compte ces nouveaux paramètres.

3/ Mettre en œuvre les priorités

 L’état des lieux est dressé, vos priorités sont claires. Tout l'enjeu pour votre organisation est maintenant d’aligner et de mobiliser les ressources internes sur la même vision pour passer à la mise en œuvre sur le terrain. Nous vous parlions initialement de l’importance de nommer un pilote dont le rôle prend tout son sens pour la coordination globale de vos opérations.

 Quelques liens utiles vers des outils d'analyse de données : PowerBI, KlikView, Power Query (Excel)

La boucle est bouclée

Collaborer avec vos clients semble logique pour avoir une vision claire de leurs besoins, mais il faut également faire le point sur vos ressources internes VS les besoins de ces clients, afin d’établir vos propres priorités. Grâce à votre pilote, tout le monde est aligné sur les actions à mener.
Vous voyez où nous voulons en venir… il ne manque plus que la vision des capacités de vos fournisseurs, 3ème maillon de votre supply-chain étendue !

1/ Vos fournisseurs : variable d’ajustement ou véritables partenaires ?

 Tout comme la vision des besoins de vos clients est capitale pour vous, celle de vos besoins qualifiés est essentielle pour vos fournisseurs. C’est votre capacité à leur fournir les bonnes informations qui leur permettra de répondre au mieux à vos demandes. 

En effet, les relations avec nos fournisseurs sont parfois tendues et nourries d’incompréhensions. Nous attendons d’eux qu’ils exécutent nos demandes, mais nous oublions le rôle capital que nous jouons dans leur niveau de performance.

 Pour illustrer le propos, nous vous proposons une courte vidéo d’illustration de l’effet Bullwhip, déjà bien connu, pour prendre conscience du rôle que nous jouons dans la chaîne.
https://www.youtube.com/watch?v=NS4mdtoxCy4
Misez sur vos fournisseurs en tant que partenaire - au sens véritable du terme - en les intégrant à votre démarche supply chain, vous en serez les premiers gagnants !

2/ Bouclons la boucle !

La vision claire de vos besoins (issue de vos clients), permettra à vos fournisseurs de vous donner en retour leur capacité à répondre à vos demandes.
Le schéma ci-dessous synthétise la boucle de communication à instaurer

🛎️ Instaurer une relation de partenariat avec vos fournisseurs signifie ne pas les prendre uniquement pour une source de coût ! “Nous avons les fournisseurs que nous méritons”
Passer de la relation “je demande - tu dois me livrer” à une relation d’échange et de partage de l’information pour aider votre fournisseur à comprendre vos demandes, à les prioriser et à les suivre. → cela ne vous rappelle rien ? Oui, c’est ce que nous proposions de mettre en place avec vos clients dans le maillon #2.
La crise, va probablement fragiliser certains de vos fournisseurs. Mais vos pérennités communes sont parfois liées. Vous avez besoin d’eux pour livrer vos clients, ils ont besoin de vous pour vivre.
En fonction de votre propre situation et moyens, quelques pistes de collaboration approfondie avec vos fournisseurs existent :

  • Mise à disposition de moyens humains
  •  Assistances / Conseils techniques
  •  Facilités de paiement
  • Investissements communs

 Félicitations, vous avez initialisé la mise en place d’un process S&OP au sein de votre supply chain étendue en y intégrant vos partenaires clients et fournisseurs !


Conclusion, la supply chain post covid19

⚠️ La crise que nous traversons nous oblige à travailler de façon solidaire et en collaboration avec nos partenaires. Elle met en avant les interactions fortes qui existent entre les parties prenantes. Il faut voir cette période comme une opportunité ! Et si vous en profitiez pour appliquer ce mode d’organisation de façon permanente, comme une routine d’organisation ?

🙏 Merci de nous avoir suivis jusqu’ici… n’hésitez pas à poser vos questions en commentaire

🔗 Maillon 1 de votre supply chain étendue : vos clients → check✔️

🔗 Maillon 2 de votre supply chain étendue : votre entreprise → check✔️

🔗 Maillon 3 de votre supply chain étendue : vos fournisseurs → check✔️

Et en attendant, prenez soin de vous et de vos proches.


Qui sommes-nous ?



Jérôme DUMAS,Consultant indépendant chez SCM OPTIMUM,Plus de 20 ans d’expérience en Supply Chain, en tant que consultant et opérationnel. J’ai construit mon expérience professionnelle dans une logique d’intégration des composantes de la Supply Chain de l’amont vers l’aval. J’apporte une vision globale afin de remonter aux sources des sujets à traiter. Ma valeur ajoutée: Fluidifier les relations entre les différents services, afin de créer une réelle coopération entre les différentes équipes et départements.


Cécile Gain, Senior Consultante chez Forizons - 14 ans d’expérience opérationnelle au sein de la supply-chain. Experte de la relation client, gestion et administration des commandes clients, sujets de planification et approvisionnements fournisseurs. Grande expérience du management direct d’équipe mais aussi du management transverse lié à la gestion de projet.



 Géraldine Vieillard - Senior Manager chez Forizons - 14 ans d’expérience de la Supply-Chain a des postes opérationnels au sein de Supply-Chains industrielles et de Distribution et dans le conseil aux entreprises. Experte des sujets de transverses de planification (S&OP - prévision des ventes - optimisation des niveaux de stocks - planification des besoins - gestion des approvisionnements fournisseurs).


>